Délégationde l’Oise

Nouvelle parution

Le douzième numéro de Fraternité Oise

Le bulletin des acteurs de l’Oise

Le Secours Catholique de l’Oise porte à votre lecture le douzième numéro de Fraternité Oise, son bulletin de liaison entre tous ses acteurs. Quelques pages appelant à rester visibles, enthousiastes et fraternels. Bonne lecture !

Le douzième numéro de Fraternité Oise

Lisez, téléchargez, partagez le douzième numéro de Fraternité Oise. Dans ce douzième numéro, vous pourrez y découvrir la vie des équipes du Secours Catholique de l’Oise, ses chantiers, ses nouveaux territoires, les activités autour du réemploi des tissus et l’injonction de Pierre Roquette à rester visibles !

Soyons visibles ! Mais qu’il est difficile de l’être au moment où se termine cette drôle d’année 2020. Entre les attestations de sortie, les recommandations et les gestes barrières, on a un peu "les bras cassés" ! La collecte nationale de novembre en paroisse n’a pas pu se tenir normalement tout comme la traditionnelle campagne de fin d’année qui suit, cette occasion joyeuse de faire connaître notre association et d’aller à la rencontre des autres. Cette campagne fut un peu terne cette fois-ci, avouons-le. Pas facile de se remuer en ce moment. Et pourtant…

Et pourtant, l’abbé Rodhain nous a montré l’exemple. Rien ne lui faisait peur. Comme aumônier des prisonniers de guerre, il lançait en janvier 1945 le journal Messages pour diffuser les courriers qui affluaient des camps de prisonniers. En 1946, il emmenait près de 100 000 anciens déportés à Lourdes et annonçait en même temps la création du Secours Catholique. Et puis, dans un pays ravagé par les années de guerre et la montée de la pauvreté, il lançait en 1947, la Campagne pour les malades (des colis envoyés partout en France) ; l’année suivante, la Campagne des berceaux pour aider les jeunes familles ; en 1949, la Campagne des vieillards et des détresses cachées avec les « tirelires en carton » et les collectes de vêtements…

La liste est longue, et je m’arrête là, mais elle montre que, pour le fondateur de notre association, homme d’organisation et de convictions, plus c’était difficile, plus il multipliait les actions.Il était sûr de pouvoir aller trouver chez chacun ce qui existe au fond de tout être humain et qu’on appelle la charité.

Alors c’est vrai, on aurait pu faire mieux. Pourtant, beaucoup ont réussi à organiser des activités ici et là, distribuer, afficher, partager comme ils ont pu avec le public. Bravo !

N’ayons pas peur et n’ayons pas de regrets ; soyons visibles et restons proches des familles que nous accompagnons ; et poursuivons l’œuvre de Mgr Rodhain, nous allons faire des étincelles en 2021 !

Pierre Roquette, bénévole référent communication - Décembre 2020

Imprimer cette page

Document

Faites un don en ligne