Délégationde l’Oise

Ligne de vie : partager

Paroisse Sainte-Maxence (secrétariat)

publié en octobre 2013

Le carême, quarante jours, pour vivre un temps de transformation. Nous avons de nombreuses raisons de faire carême. Beaucoup de magazines parlent de l’obésité, de ceux qui sont malades de trop consommer, et évoquent des remèdes assez onéreux pour retrouver une ligne de vie.

Des personnes voudraient sortir de cet excès de consommation alimentaire, et retrouver la maîtrise de leur consommation de médicaments, de sucreries, d’alcool ou de drogue. Nous entendons parler de crises et d’endettements.

Ne pourrions-nous pas saisir ce carême pour choisir la sobriété de nos dépenses ? En cette Année de la foi, et de Diaconia, « service du frère », nous pouvons décider de prendre le parti de la solidarité avec les personnes en situation de précarité.

De plus en plus nombreuses sont les personnes sans travail, seules, en France, à notre porte, et dans le monde.

Leur précarité les plonge dans un mal-vivre, les amène à se sous-alimenter. Ce carême peut être l’occasion de soutenir les organismes d’entraide alimentaire, comme les Restos du cœur, l’épicerie sociale, la Banque alimentaire, le Secours Catholique.

Nous pouvons aussi prendre le temps, de parler avec ceux qui ont le ventre et le cœur affamés, de pain quotidien. Pour les chrétiens, vivre le carême est une raison de fraternité, en fidélité au Christ.

Depuis le Vendredi saint, sur la Croix, Jésus nous a ouvert un chemin de renoncement, non comme une mutilation mais comme l’accueil d’un surplus d’amour et de vie. Croyants en l’homme et croyants en Dieu, ensemble choisissons comme ligne de vie, de mettre en pratique cette demande du Notre-Père, prononcée aussi par des plus défavorisés : « donne-nous notre pain de ce jour ».

Père François Goldenberg
2, rue du Moustier
60700 Pont-Sainte-Maxence
03 44 72 22 30
06 16 44 75 71

Bruno Degand, administrateur bénévole

Imprimer cette page

Faites un don en ligne